Le burlot du Chillas en 1935 ou 1936

" Cette fête se passait le dimanche et réunissait principalement des jeunes célibataires du Chillas, de Thiors, du bourg de Luzay, du Chillou, de Rochoux, de la Roche, de la Malinerie et de Boucoeur.

L’enjeu était de tuer une dinde avec un fusil.

La dinde était emmenée vivante dans un panier suspendu à 2 tiges de bois. Elle avait un ruban décoratif autour du cou.

Le cortège est parti de chez Mr & Mme Marcel BECAVIN du Chillas pour aller à la vallée aux Prêtres où se déroulait la chasse.

La dinde a été portée par Yves BOURIN, Camille MESNARD, Henri PROUX et Micheline TOURAINE, enfants d’une dizaine d’années environ.

L’animal était lâché dans le pré. Un tireur se présentait avec un fusil et essayait de la tuer. Il disposait d’une cartouche. Si le coup était raté, un autre tentait sa chance et ainsi de suite jusqu’à ce qu’un coup fatal atteigne la dinde. Le lauréat était donc le roi de cette fête et choisissait parmi les jeunes filles présentes celle qui serait sa reine pour la journée.

Le roi a été Jean TOUCHE de Rigné et sa reine Raymonde PERAULT du Chillas.

Une fois tuée, la dinde était donc remise dans le panier et ramenée jusque chez les BECAVIN par les mêmes porteurs suivi du cortège.
Elle fut préparée par Marie BECAVIN épouse de Marcel BECAVIN.

La dinde était dégustée par toute cette troupe et la fin de la journée se terminait par un bal animé par Fernand FOUILLET, accordéoniste de Coulonges.
Le garde champêtre était présent car il faut souligner que les jeunes hommes tireurs ne possédaient pas le permis de chasse ..."

Lire la suite : file-pdf  Le Burlot du Chillas ou la Course à la Dinde