La Chapelle de Luzay

 

Construction de la chapelle

"Le 28 avril 1872, André BELOT écrit à Jules BONNIN et rédige sa lettre ainsi :

« Mon maçon était si malade qu’il est mort cette nuit. Nous n’avons donc plus rien d’arrêté et nous devons chercher à nous pourvoir par ailleurs. Vous m’avez parlé d’un individu qui aurait pu mener l’affaire à bonne fin : si vous en êtes convaincu, prévenez le et venez avec lui, nous agiterons la question. Dans le cas contraire, je m’adresserai aux VIAU, quelques centaines de francs de plus pour l’habitation commune de la famille n’est pas un chiffre qui vaille la peine de s’arrêter pour avoir quelque chose de solide et propre. Je vous le repette si vous croyez que l’ouvrier dont vous m’avez parlé soit capable, prenons le, c’est une affaire qui vous intéresse plus que moi, car dans un temps plus ou moins rapproché, le caveau sera tout pour moi tandis que vous êtes jeune et que vos descendants le conserveront tel quel. Agissez avec pleine et entière indépendance, sans craindre de me contrarier. Mille amitiés à toute la famille Votre oncle bien dévoué. »

Mais il semblerait que le lieu d’implantation de la chapelle choisi à l’origine sur les terres qui appartiennent à André BELOT sur la commune de Luzay, ne puisse convenir pour recevoir un tel édifice. La nature du terrain doit présenter certaines caractéristiques, surtout quand il est question de creuser un caveau pour recevoir des sépultures (distances raisonnables par rapport à la rivière, aux puits existants et aux habitations).

Le maçon choisi par André BELOT a dû accepter de construire la chapelle à condition que ces « règles d’urbanisme » soient respectées ..."

 Lire la suite :    file-pdf La chapelle de Luzay